Blog FES

Tag -pnl

Le problème : concevoir l’esprit humain comme un ordinateur !

Antonio DAMASIO, professeur de neurosciences, de psychologie et de philosophie est directeur du Brain and Creativity Institute, au sein de l’Université de Californie du Sud à Los Angeles. Auteur de « L’Erreur de Descartes : la raison des émotions » et de « Spinoza avait raison : joie et tristesse, le cerveau des émotions » il est un grand spécialiste et surtout un très bon vulgarisateur de sciences !

Ce chercheur et universitaire est depuis de nombreuses années à l’initiative de travaux sur la place des émotions dans la prise de décision individuelle, collective et sur la réalité du libre arbitre. C’est teinté des concepts de Spinoza, loin du dualisme cartésien, qu’il définit cette nouvelle neurobiologie, ce autre regard sur le sentiment et sur le comportement social. Il pose ainsi la question du Comment, de l’utilisation de nos émotions pour : être ou devenir ce que l’on est ?

Au sein de l’institut FES, nous formons nous aussi Coachs, Thérapeutes Orientés Solutions et Professionnels de la Relation d’Aide en ce sens nouveau. Le Lab FES qui verra ainsi le jour en Janvier est en ce sens le lieu d’une recherche avancée sur les sujets nouveaux des neurosciences….

S’offrir tous les possibles avec la PNL

La PNL est une méthode pratiquée par le monde et dont l’influence fut majeure dans la naissance du coaching. Elle nous montre combien les représentations que nous avons de notre vie sont modulables. La réalité se révèle alors bien plus riche que nous le pensions…

Stéphanie Honoré sillonne une exposition sur Cézanne et Pissarro au musée d’Orsay. Elle sourit tant la situation est flagrante. Pendant 2 ans, ces peintres ont planté leur chevalet devant les mêmes paysages, toutefois leurs représentations sont foncièrement différentes. « Cézanne peint des lignes droites. Il applique des touches nettes, sans fioritures. Il y a très peu de personnages. À côté, les peintures de Pissarro sont pointillistes. Ses lignes sont arrondies, féminines. Au bout des chemins, des passants se tiennent par la main », détaille cette PNListe.

En savoir plus