Blog FES

LA BIENVEILLANCE STRATÉGIQUE SELON JULIETTE TOURNAND

ref : La stratégie de la bienveillance ou l’intelligence de la coopération chez Inter Editions

La bienveillance stratégique est la reine des forces, le cap, le phare et le refuge du stratège.
Dans le calme et l’urgence, le rituel et la surprise le stratège tient son cap:

– quand il oriente sa veille, sa vigilance (écoute, observation, attention), vers ce qui fait du bien en l’un et en l’autre.
– Quand il accueille ce qui fait du bien aux environnements dont l’un et l’autre ont besoin.
– Quand il recherche l’aspect bienfaisant de toute situation, que celui-ci soit suffisant et à savourer, ou insuffisant et à augmenter.

Le stratège de la bienveillance cherche volontairement à se trouver au centre du bien -être de JE, en relation avec le bien-être d’une multitude de TU. Il cherche cette place sachant qu’elle existe, même si il ne la voit pas encore.
Il sait que cette place, mobile puisque le monde est changeant :

– respecte les rêves de chacun, aussi différents soient-ils.
– rapproche chacun de ses objectifs, aussi différents soient-ils.
– offre reconnaissance, expression, expansion aux caractéristiques de chacun qui ainsi peut devenir des qualités.
– satisfait les besoins grâce aux qualités.

La bienveillance stratégique invite chacun à servir ses rêves ( bienveillance pour soin) en les articulant avec ceux d’autrui (bienveillance pour l’autre).
Sa force est que l’autre, s’il est plus intelligent que malveillant, coopérera. L’expérience du jeu montre que ces autres-là sont en nombre statistiquement suffisant, même ( surtout) s’ils cherchent à gagner.

Cette bienveillance a la force de mener aux vrais objectifs : ceux qui conduisent à la réalisation des rêves bons à vivre.

Au sujet de l'auteur Voir tous les posts

admin