Blog FES

Catégorie -PNL

La PNL, son univers, ses évolutions aujourd’hui

L’outil de la Réussite : La Force Mentale ?

La plupart des sportifs de Haut Niveau vous le diront, à forces physiques égales, la différence se fait dans ce qu’ils nomment communément : le Mental ! La force mentale, voilà où réside l’arme secrète du joueur exceptionnel. Roger FEDERER, ambassadeur mondial du Crédit Suisse en témoigne dans cette vidéo interview !

Roger Federer est ainsi adepte d’un calme mentale olympien ! Garder son sang froid, garder son energie pour l’action et non pour la destruction, voici les deux principes qui attisent, dit il, chez lui sa rage de vaincre. Feu et glace, ardeur et controle, un savant mélange pour tour à tour, modérer puis accélérer l’action sans être pour autant un robot sur le court. Roger a construit pendant trois ans cet équilibre dans l’action et structuré une force mentale redoutable.

« J’y suis arrivé et c’est l’une des choses dont je suis le plus fier. »

Qu’est ce que la force mentale ? Y a t’il une méthode pour mieux se connaitre, mieux identifier ses zones de force et ses mauvaises habitudes ? Peut on s’inspirer des génies tel que Federer et développer comme eux un mental d’acier ? La PNL répond d’une façon unique à ces questions et est aujourd’hui un champ d’exploration totalement nouveau quant à la préparation mentale des sportifs, et des actifs de tout bord.

Pourquoi n’atteignez-vous pas plus souvent vos objectifs ?

Un début d’année sans bonnes résolutions c’est un peu comme une préparation pour gateau sans levure !
C’est plat et ça le restera ! Mais les bonnes résolutions sont fragiles et nécessitent une consommation rapide si vous ne voulez voir retomber rapidement votre gateau comme un soufflet ! Soufflez donc sur vos habitudes et dépoussiérez votre esprit en ce début d’année 2019.

Savez vous que seuls 22% des objectifs de début d’année, ces bonnes résolutions dont nous parlions , sont tenus ? Des objectifs qui pourtant nous importent, voir même nous sont très chers, sont finalement abandonnés dès les premiers temps de l’année et ce dans 4 cas sur 5 !
Ce bilan extrait de l’étude du psychologue Richard Wiseman est sans appel et nous ramène au constat que la visualisation du meilleur résultat ne fonctionne pas.

Une nouvelle méthode en quatre étapes, développée par la professeure de psychologie Garbriele Oettingen de l’université de New York, donne de très bons résultats et se base, elle, sur les efforts que vont nécessiter nos objectifs, sur les difficultés rencontrées et sur le comportement qu’il faudra adopter face aux obstacles qui se dresseront devant nous.

en savoir plus

 

Se Détendre – Mieux Entreprendre – Qu’en est il du Mythe De L’Entrepreneur Débordé

Il est bien connu qu’entreprendre est exigeant, voir contraignant, et necessite au début des heures et des heures de travail. Beaucoup d’entrepreneurs , même passionnés, ont fait l’experience d’un trop grand stress et de l’apparition d’une fatigue qui finira par accompagner leur mouvement quotidien vers l’épuisement.

Un entrepreneur passionné se fait plus plaisir qu’il ne travaille !

La passion fait elle tout ? Il est gravé sur les tables de la loi de l’entrepreneur heureux, que la passion efface tout risque de dépression… Des beaux mots font aussi des beaux maux, et si plaisir il y a, il n’en reste pas moins que la pression d’un quotidien, même passionné, au rythme d’un marché trop accéléré, fera le lit de futurs difficultés. L’entrepreneur heureux peut finir soucieux et incapable d’un recul suffisant avec lui comme pour ceux qu’il conduit.

Déléguer, une science de l’équilibre

L’intelligence du collectif n’est plus à prouver. Un chef d’entreprise sachant déléguer, recevra toujours comme salaire, les bienfaits du talent de ceux qu’il aura investi. Tel est l’équilibre d’une pression bien répartie ! Pour autant conbien de patrons ont ils pu ainsi franchir ce pont ? C’est parfois la chute qui les enseigne.

en savoir plus : article de FORBES magazine

Comment se libérer de la pression du temps ?

Rencontre avec Christophe André, psychiatre.

Une société qui coure, et se dit parfaite ainsi, peut elle se construire un avenir où tout est permis ? Ecoutez ce moment d’échange avec Christophe ANDRÉ, psychiatre. Il y parle de renoncement à la course au FAIRE. Faire est il surmontable quand les couches s’additionnent et que la joie, elle est, maltraitée dans un monde qui raisonne. FAIRE peut il pousser les murs du temps pour y installer son dictat ! Aurons toujours assez de temps pour tout ce qui se croit prioritaire à nos oreilles ?

Comment se libérer de la pression du temps ? Le 1 rencontre Christophe André, psychiatre.

Comment se libérer de la pression du temps ? Le 1 rencontre Christophe ANDRÉ, psychiatre.

Publiée par Le 1 sur mercredi 17 janvier 2018

Découvrez aussi l’Hypnose Ericksonienne et son propre temps. Voyez comme en ralentissant intérieurement, on découvre que le cerveau a gardé ce que notre rythme croit avoir oublié. La subtilité cérébrale est étonnante au point qu’on se doit d’apprendre comment la sonder. en savoir plus 

Du nouveau sur la loi de la Jungle !

Qui a dit qu’une vérité ne peut en cacher une autre ? En ce début d’année, et comme l’élan d’un nouveau principe porteur de sens, la conception même de la « compétition » cesse d’être inhérente à la loi du vivant, et laisse place, selon le biologiste Pablo Servigne, à l’importance de l’entraide au sein des règnes animal, végétal…et humain ! Nous avons, de même, pu en remarquer les effets positifs au sein des groupes de formations en PNL, en Coaching et pour Thérapeutes de notre institut.

L’ingénieur agronome Pablo Servigne et le docteur en biologie Gauthier Chapelle proposent dans leur livre « l’Entraide. L’autre loi de la Jungle » un regard neuf sur l’esprit de compétition dans la nature. Ils montrent ainsi qu’une biologie du XXe siècle pourrait bien avoir volontairement surévaluée les comportements de compétition et les relations dominants dominés au dépend de la réelle importance de la coopération des espèces. lire la suite

Le problème : concevoir l’esprit humain comme un ordinateur !

Antonio DAMASIO, professeur de neurosciences, de psychologie et de philosophie est directeur du Brain and Creativity Institute, au sein de l’Université de Californie du Sud à Los Angeles. Auteur de « L’Erreur de Descartes : la raison des émotions » et de « Spinoza avait raison : joie et tristesse, le cerveau des émotions » il est un grand spécialiste et surtout un très bon vulgarisateur de sciences !

Ce chercheur et universitaire est depuis de nombreuses années à l’initiative de travaux sur la place des émotions dans la prise de décision individuelle, collective et sur la réalité du libre arbitre. C’est teinté des concepts de Spinoza, loin du dualisme cartésien, qu’il définit cette nouvelle neurobiologie, ce autre regard sur le sentiment et sur le comportement social. Il pose ainsi la question du Comment, de l’utilisation de nos émotions pour : être ou devenir ce que l’on est ?

Au sein de l’institut FES, nous formons nous aussi Coachs, Thérapeutes Orientés Solutions et Professionnels de la Relation d’Aide en ce sens nouveau. Le Lab FES qui verra ainsi le jour en Janvier est en ce sens le lieu d’une recherche avancée sur les sujets nouveaux des neurosciences….

Le premier des défis de l’Entreprise libérée

Charnière des charnières dans l’évolution intelligente de l’Entreprise libérée : Le bien-vivre au Travail…

Un constat : selon une étude éditée dans la  revue médicale International Archives of Occupational and Environmental Health : « le chômage tuerait entre 10 000 et 20 000 personnes chaque année en France »

Suite à une étude sur 6000 volontaires au chômage et sur les effets de cette période souvent sollicitante sur la santé, Pierre Meneton, chercheur Inserm diagnostique que les personnes privées d’emploi présenteraient une surmortalité trois fois supérieure aux personnes actives, notamment en raison de la “dimension psychologique du chômage” (“Unenmployment is associated with high cardiovascular event rate and increased all-cause mortality in middle-aged socially privileged individuals”, Pierre Meneton, Serge Hercberg, Joël Ménard, International Archives of Occupationnel and Environmental Health, janvier 2014).

Conclusion probable : c’est le regard sur le travail qu’il est nécessaire de revisiter et traverser un temps l’équation travail=argent pour y voir la dimension joie-action-engagement-qualité-sens. La légitime satisfaction de la rémunération ne suffit plus à un monde qui évolue vers l’accomplissement et l’utilité de soi dans le service à l’ autre !

Se former est l’une des grandes caractéristiques actuelles du travailleur engagé dans le vouloir mieux et plus grand. L’initiative vers la formation pour résoudre l’écueil « perte de sens » se libère, se démocratise et amène l’obligation d’une amélioration notoire de la qualité de vie au travail ! C’est ainsi que notre institut Formation Evolution et Synergie propose depuis maintenant 20 ans des formations à l’Intelligence Collective, au Coaching individuel,  au coaching de dirigeants et d’équipe.

en savoir plus sur l’article de Thomas Peaucell sur le site hbrfrance

Générer la rentabilité comme résultat du bien-être des salariés

Les collaborateurs d’entreprise ne peuvent etre respectés en leur identité que s’ils reprennent place dans cette courroie de transmission fondamentale qu’est la production de valeur. Le bien-être du salarié de l’entreprise, telle la bonne santé de l’organe, pourrait bien constituer une réelle stratégie durable dans le système entreprise. Améliorer la rentabilité des actifs, à masse salariale identique, c’est finalement miser sur le bien-être comme catalyseur de gains dans la productivité et donc « exhausteur » de bénéfices net ! (lire aussi l’article : « L’économie du bien-être »)

Une amélioration de la rentabilité de 11% en moyenne

Former en entreprise, lancer des collaborations génératives, coacher les équipes pour amener le  bien-être aux salariés , est aujourd’hui digne de résultats prometteurs et durables. Ainsi l’amélioration moyenne de la rentabilité s’élève à 11 %, et est comprise entre 7% et 20%.
lire la suite

Les 5 comportements des gens matures et stables

Devenir Thérapeute, se former comme coach, apprendre la PNL pour l’utiliser en un cadre professionnelle, sont des chemins qui nous amèneront à nous développer personnellement et émotionnellement. Etre Thérapeute ou coacher des personnalités diverses demande une maturité et un bon socle émotionnel.

Ainsi la Maturité est et reste le passeport pour atteindre la réussite sociale et professionnelle dans notre société. L’humain voit, reconnait et même recherche la maturité chez l’autre comme il souhaite lui même que l’autre la reconnaisse en lui. Quelle soit dans l’action ou dans notre comportement émotionnelle, la maturité nous qualifie ou nous discrédite. Il est pour autant bien difficile d’avoir sur soi ce regard clair et discernant pour jauger notre propre maturité.

Pour permettre de mieux nous cerner et discerner cet etat en nous, voici les 5 signes à connaitre et reconnaitre relevant d’une bonne maturité et d’une vraie stabilité émotionnelle.

en savoir plus